Facebook établit de nouvelles règles pour les community managers en 2018

Le leitmotiv de Facebook est toujours le même : privilégier les contenus de qualité et la visibilité des publications partagées par vos familles, vos amis et vos connaissances. En 2016, Facebook annonçait s’attaquer aux publications clickbait, aujourd’hui, le réseau social de Mark Zuckerberg a déployé un nouvel algorithme pour combattre les spams et les contenus à faible valeur ajoutée. Zoom sur ces règles qui vont changer la vie des Community Managers.

#1 Fini les publications qui demandent de l’engagement

Facebook a été très clair là-dessus. La mesure porte le nom d’engagement bait.

« Nous voulons réduire la propagation de contenu s’apparentant à du spam, du contenu sensationnel ou trompeur, au profit de conversations plus authentiques. »

L’engagement bait consiste à demander aux internautes d’effectuer une action d’engagement sur les publications d’une page afin de booster artificiellement la portée organique de la publication.

Cette nouvelle règle consiste à sanctionner les publications qui incitent les fans à partager, aimer, commenter ou cliquer sur un lien.

De manière très simplifiée, plus une publication d’une page dispose d’un taux d’engagement et d’un volume important d’engagements, plus elle aura de chances d’être visible dans le fil d’actualité des internautes qui ont aimé la page à un moment donné. Les administrateurs de pages et community managers ont bien entendu compris ce mécanisme et tenté de l’exploiter au maximum sans avoir à dépenser aucun centime. C’est ainsi que les publications de type « engagement bait » ont vu le jour sur Facebook.

Les pages qui utiliseront ces méthodes pour augmenter la potée de leur audience gratuitement (earned media) seront surveillées et sanctionnées. Facebook cherche ainsi à nettoyer les fils d’actualité en privilégiant les engagements authentiques et naturels. Mais rassurez-vous, Facebook précise qu’il laisse le temps aux éditeurs d’adapter leur contenu avant d’appliquer ses mesures.

Quelles sont les types de publications visées :

Avec cette nouvelle mise à jour en vigueur depuis le 18 Décembre 2017, Facebook compte s’attaquer aux 6 pratiques suivantes, qui engendrent de l’engagement :

  • Le Vote Baiting : les publications qui partagent un visuel et incitent les internautes à voter en réalisant une action d’engagement (réaction Facebook ou commentaire). Par exemple : vous préférez les merguez ou les chipolatas ?
  • Le React Baiting : les publications qui incitent les utilisateurs de Facebook à réagir aux publications en utilisant X ou Y réaction Facebook.
  • Le Share Baiting : les publications qui demandent de partager un lien sur son propre journal pour participer. Par exemple : partage la publication pour participer au concours
  • Le Tag Baiting : les publications qui incitent les utilisateurs de Facebook à taguer un ou plusieurs amis par exemple : tague un ami qui aime le chocolat.
  • Le Comment Baiting : les posts qui invitent les utilisateurs à commenter une publication.
  • Le Like Baiting : les publications qui demandent aux utilisateurs de liker leur page. Par exemple : likez notre page pour participer aux concours

Règle Faicebook 2018 pour les Community Manager

Règles Facebook 2018 pour les Community Manager

Les publications qui demanderont aux internautes leur aide, leur avis ou des recommandations ne devraient pas être touchées.

Quel impact pour les community managers ou les administrateurs de pages ?

Vous ne pouvez plus forcer les participants à taguer un ami ou partager un lien sur un profil Facebook, en leur promettant plus de succès dans la participation d’un concours ou l’accessibilité à un séminaire après avoir partagé. Ces règles sont spécifiées dans les conditions applicables aux Pages Facebook. Le moyen qu’il vous reste pour susciter de l’engagement réside dans l’originalité de vos publications, les méthodes d’UGC (user generated content) licites et la publicité. Les plus malins ont déjà trouvé des parades pour déjouer l’algorithme de Facebook. Ils demandent aux internautes de liker, partager ou commenter dans les pages atterrissages de leurs publicités ou jeux concours….

Source : Facebook NewsRoom

#2 Un reach organique encore plus faible pour les pages

Pour être visible, il faudra donc payer. Et ce n’est qu’un début. Facebook expérimente en ce moment dans 6 pays, la mise en place de deux fils d’actualités : un pour les publications des pages, nommé « Explore » et l’autre pour celles des profils. L’objectif de ces tests étant de comprendre si les internautes préfèrent posséder un fil avec les publications de leurs amis et un autre avec les contenus publics ou s’ils préfèrent conserver un seul fil d’actualité comme c’est le cas maintenant. Les résultats des tests détermineront si Facebook présentera ou non deux fils d’actualité.

Quel impact pour les community managers ou les administrateurs de pages ?

Équilibrez votre présence sociale en assurant votre existence sur différents réseaux sociaux et alternez entre publications organiques et sponsorisées. Prévoyez un budget annuel pour cela. Pour le reste, attendez les résultats de Facebook avant de vous alarmer.

Facebook établit de nouvelles règles pour les community manager en 2018Click to Tweet

#3 Une place privilégiée pour les vidéos

Si le test des deux fils d’actualité s’avère concluant, Facebook dévoile le rôle que jouera la vidéo dans cette nouvelle configuration :

« Avec cette mise à jour, les vidéos des pages que les gens recherchent pro-activement, en utilisant la recherche ou en allant directement sur les pages par exemple, bénéficieront d’une plus grande distribution sur le fil d’actualité », indique Facebook.

La mise à jour devrait également être favorable aux émissions et aux séries diffusées sur Facebook.

Cependant, le plus grand changement est l’arrivée des publicités au format pre-roll. Avec ce format, les vidéos publicitaires se lancent avant les vidéos que l’utilisateur souhaite regarder. Pendant longtemps, Facebook a évité ce format. Mais il a changé d’avis et teste ce type de pub vidéo sur les emplacements où les gens recherchent pro-activement du contenu, comme sur Watch (concurrent de YouTube déployé aux Etats-Unis). Facebook admet que les publicités pre-roll ne sont pas intéressants pour le fil d’actualité. En revanche, pour les emplacements comme Watch, cela peut marcher puisque les utilisateurs y viennent avec l’intention de regarder des vidéos.

Quel impact pour les community managers ou les administrateurs de pages ?

Ce type de format va péjorer les pages des petites et moyennes entreprises qui n’auront pas les budgets suffisant pour créer des vidéos ou des séries. Le métier du Community Manager va évoluer vers toujours plus de vidéo.  Si vous souhaitez toujours exercer le métier de Community Manager, je vous conseillerais de vous former à l’usage de la vidéo : prise de vues, montage et promotions.

Vous voilà parés pour affronter 2018. Vous avez aimé l’article ? N’hésitez pas à le partager ci-dessous !

Facebook établit de nouvelles règles pour les community managers en 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

109 Partages
Partagez47
Tweetez6
Partagez56
+1
Enregistrer